Mon Compte

Première connexion

Inscrivez votre numéro de carte dans l'onglet "Identifiant".

Votre mot de passe initial correspond à votre nom en minuscules.

Top 10 des recherches

Je cherche, je trouve ( livres, musique, films, jeux... )

La Bible polyglotte de Christophe Plantin

Ce monument de l’édition correspond également à l’apogée d’un des plus grands imprimeurs de l’époque, voire l’un des plus grands entrepreneurs du XVIème.
Christophe Plantin est né près de Tours vers 1514. Relieur, il quitte Paris en 1548 pour Anvers, l’une des plus grandes villes de l’époque et des plus florissantes. Se liant aux milieux bourgeois et lettrés, il semble obtenir alors de nombreuses commandes. Il se lance dans l’imprimerie en 1555. Là encore, il réussit à développer son entreprise d’imprimerie, mais aussi de librairie et de commerce de gravures, cartes,... En 1561, il a publié une centaine de titres et il fait tourner quatre presses, deux signes d’une productivité assez exceptionnelles pour l’époque.
Vers 1567, courtisant l’archevêque de Malines et les Espagnols (les Pays-Bas sont alors espagnols), il obtient de Philippe II, roi d’Espagne, la commande et le financement d’une Bible polyglotte, destinée à renouveler celle dite d’Alcala, imprimée en Espagne entre 1514 et 1517.


L’entreprise est considérable. La Bible est en cinq langues (latin, grec, hébreu, chaldéen et syriaque pour le Nouveau Testament). Le texte est réparti sur chaque page en colonnes, une pour chaque langue (hébreu, la Vulgate de Saint Jérôme en latin, la traduction latine de la Septante et le texte grec de la Septante en colonnes, le « targum » chaldéen figurant en bas de page avec sa traduction latine) permettant ainsi la comparaison des différentes versions. L’ensemble comprend huit volumes in folio, dont 3 d’ « apparatus », cartes, grammaires, lexiques, traités archéologiques, illustrations,...



Le chapelain de Philippe II, un moine érudit, Arias Montanus, vient à Anvers pour conduire l’édition « intellectuelle » de cette oeuvre. Il obtient la collaboration de plusieurs savants orientalistes, traducteurs, correcteurs.
Plantin doit trouver les caractères typographiques pour l’impression. Il achète les poinçons des plus illustres créateurs français, Garamont, Le Bé. Il fait venir Robert Granjon, lui aussi un des maîtres de l’art typographique.

Avec cette Bible, Christophe Plantin construit une référence en matière d’édition savante du texte biblique, tout autant qu’en matière de typographie et d’impression.
Il saura exploiter cette grande œuvre. Les caractères d’imprimerie acquis à ce moment accroîtront la qualité de sa production et feront sa réputation. La création de caractères typographiques se déplacera alors de la France vers les Pays-Bas.
En 1571, Philippe II lui accorde le monopole de l’impression et de la vente de missels et bréviaires pour l’Espagne.
L’entreprise de Plantin se développe de plus en plus : il a 13 presses en 1572, 16 en 1576. Il a alors 150 employés. Il est, sans doute, le plus grand imprimeur et libraire ayant exercé dans la période allant jusqu’à la fin du XVIIIème siècle.

 

Plantin, par Rubens

Malvoyant
Thème par défaut

Horaires

Médiathèque du Grand Cahors

Lun

Fermé

Mar 13h30-18h
Mer   10h-18h
Jeu 13h30-18h
Ven 13h30-18h
Sam   10h-18h
Dim

Fermé


ATTENTION : la section jeunesse est ouverte à partir de 16h30 les mardi, jeudi & vendredi (en dehors des vacances scolaires où elle est ouverte aux mêmes horaires que les autres espaces)


Bibliothèque patrimoniale

Lun

Fermé

Mar sur rendez-vous 14h-18h
Mer sur rendez-vous 14h-18h
Jeu sur rendez-vous 14h-18h
Ven sur rendez-vous Fermé
Sam Fermé
Dim Fermé

LES HORAIRES DES BIBLIOTHEQUES DU RESEAU :

Cliquez ici !

Les bibliothèques du réseau

Contactez-nous

Médiathèque du Grand Cahors

185, avenue Jean Jaurès

46000 CAHORS

05-65-24-13-44

mediatheque@grandcahors.fr