Mon Compte

Première connexion

Inscrivez votre numéro de carte dans l'onglet "Identifiant".

Votre mot de passe initial correspond à votre nom en minuscules.

Films en ligne

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 90

Du rififi chez les hommes

Le service de films à la demande proposé par la médiathèque prend fin le 26 octobre 2017.
Retrouvez une offre plus diversifiée en 2018 (surprises à venir) !

Top 10 des recherches

Je cherche, je trouve ( livres, musique, films, jeux... )

Vous êtes livres ce soir ?

Vous avez une soirée devant vous ? Vous avez terminé votre roman et vous n'avez pas encore trouvé le suivant ? Vous ne savez pas quoi lire depuis votre dernier vrai plaisir de lecture ? La médiathèque vous garantit une soirée en excellente compagnie avec des livres qui sauront vous envoûter...

 

Fin du service de vidéo à la demande

Le service de films à la demande proposé par la médiathèque prend fin le 26 octobre 2017.
Retrouvez une offre plus diversifiée en 2018 (surprises à venir) !

Une sélection des nouveaux romans de la rentrée littéraire !

Fief : roman

par David Lopez
Quelque part entre la banlieue et la campagne, là où leurs parents ont eux-mêmes grandi, Jonas et ses amis tuent le temps. Ils fument, ils jouent aux cartes, ils font pousser de l'herbe dans le jardin, et quand ils sortent, c'est pour constater ce qui les éloigne des autres.

Ils vont tuer Robert Kennedy

par Marc Dugain
Un professeur d'histoire contemporaine de l'université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l'assassinat de Robert Kennedy. Le roman déroule en parallèle l'enquête sur son père, psychiatre renommé, spécialiste de l'hypnose, qui a quitté précipitamment la France avec sa mère à la fin des années quarante pour rejoindre le Canada et le parcours de Robert Kennedy.

La beauté des jours : roman

par Claudie Gallay
Jeanne mène une vie rythmée par la douceur de l'habitude. Elle était jeune quand elle a épousé Rémy, ils ont eu des jumelles, sont heureux ensemble et font des projets raisonnables. Mais Jeanne aime aussi le hasard, les surprises de l'inattendu. L'année du bac, un professeur lui avait fait découvrir l'artiste serbe Marina Abramovic.

La chambre des époux

par Éric Reinhardt
Nicolas, une quarantaine d'années, est compositeur de musique. Un jour, sa femme Mathilde apprend qu'elle est atteinte d'un grave cancer du sein qui nécessite une intense chimiothérapie. Alors que Nicolas s'apprête à laisser son travail en plan pour s'occuper d'elle, Mathilde l'exhorte à terminer la symphonie qu'il a commencée. Elle lui dit qu'elle a besoin d'inscrire ses forces dans un combat conjoint...

La petite danseuse de quatorze ans

par Camille Laurens
« Elle est célèbre dans le monde entier mais combien connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son âge, quatorze ans, et le travail qu'elle faisait, car c'était déjà un travail, à cet âge où nos enfants vont à l'école. Dans les années 1880, elle dansait comme petit rat à l'Opéra de Paris, et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n'était pas un rêve pour elle, pas l'âge heureux de notre jeunesse. Elle a été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur en a eu assez de ses absences à répétition. C'est quelle avait un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous gagnés à l'Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas. »

La salle de bal

par Anna Hope

Mercy, Mary, Patty

par Lola Lafon
En février 1974, Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, est enlevée contre rançon par un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause. Un événement mémorable dont la résonance va également "kidnapper" l'existence de trois femmes de générations différentes : une Américaine et deux Françaises tour à tour attachées à comprendre et reconfigurer cet épisode.

Mon père, ma mère et Sheila

par Eric Romand
"Ce livre est l'album d'une famille, la mienne, issue d'un milieu populaire dans les années 70-80. Mon père, pas très grand, compensait les centimètres qui lui manquaient en sautant sur tout ce qui bouge et en customisant la calandre de sa Renault 12 avec des phares longue portée. Ma mère occupait sa solitude à briquer l'appartement en guettant par la fenêtre. Moi qui dessinais des robes et coiffais les poupées de ma soeur, j'ajoutais au malaise en provoquant la fureur de l'un et la désolation de l'autre."

Nos richesses : roman

par Kaouther Adimi
En 1935, Edmond Chariot a vingt ans et il rentre à Alger avec une seule idée en tête, prendre exemple sur Adrienne Monnier et sa librairie parisienne. Chariot le sait, sa vocation est d'accoucher, de choisir de jeunes écrivains de la Méditerranée, sans distinction de langue ou de religion. Placée sous l'égide de Giono, sa minuscule librairie est baptisée Les Vraies Richesses.

Par le vent pleuré

par Ron Rash
Dans une petite ville paisible des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d'ossements ayant appartenu à une jeune femme dont personne n'avait plus entendu parler depuis des décennies. Été 1969. Ligeia débarque de Floride avec l'insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C'est l'époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead.

Souvenirs de la marée basse

par Chantal Thomas
Nager. Nager pour fuir les contraintes, pour échapper aux vies imposées, aux destins réduits. Nager pour inventer sa sensualité, préserver sa fantaisie. C'est ce qu'a sans doute ressenti Jackie toute sa vie, commencée en 1919 et menée selon une liberté secrète, obstinée, qui la faisait, dans un âge bien avancé, parcourir des kilomètres pour aller se baigner sur sa plage préférée, à Villefranche-sur-Mer.

Taba-Taba : roman

par Patrick Deville
Mindin, en face de Saint-Nazaire, au début des années 1960, dans un lazaret devenu hôpital psychiatrique : un enfant boiteux, dont le père est administrateur du lieu, se lie d'amitié avec un des internés, un ancien de la marine qui, se balançant d'arrière en avant, répète sans cesse la même formule énigmatique : Taba-Taba.

Tiens ferme ta couronne

par Yannick Haenel
Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michael Cimino, le réalisateur mythique de "Voyage au bout de l'enfer" et de "La Porte du paradis". Une rencontre a lieu à New York : Cimino lit le manuscrit.

Underground Railroad : roman

par Colson Whitehead
Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d'avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu'elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s'enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les États libres du Nord. Prix Pulitzer. National Book Award.

Zabor : ou Les psaumes

par Kamel Daoud
Orphelin de mère, indésirable chez son père remarié, élevé par une tante célibataire et un grand-père mutique, Zabor n'avait rien d'un enfant comme les autres. Il a grandi à l'écart de son village aux portes du désert, dormant le jour, errant la nuit, solitaire trouvant refuge dans la compagnie des quelques romans d'une bibliothèque poussiéreuse qui ont offert un sens à son existence. Très tôt en effet, il s'est découvert un don : s'il écrit, il repousse la mort ; celui ou celle qu'il enferme dans les phrases de ses cahiers gagne du temps de vie...

David Bowie n'est pas mort : roman

par Sonia David
« Ma mère est morte. Mon père est mort. David Bowie est mort. Ce ne sont pas uniquement de mauvaises nouvelles. » À un an d'intervalle, Anne, Hélène et Émilie perdent leur mère, puis leur père. Entre les deux, David Bowie lui aussi disparaît. Dans l'enfance d'Hélène, la « soeur du milieu », le chanteur a eu une importance toute particulière, dont le souvenir soudain ressurgit. Alors, elle commence à raconter...

De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles

par Jean-Michel Guenassia
L'histoire d'une famille déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de fille, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n'a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d'un célèbre androgyne : David Bowie.

Des châteaux qui brûlent

par Arno Bertina
Des châteaux qui brûlent raconte la séquestration d'un secrétaire d'État par les salariés d'un abattoir placé en liquidation judiciaire. Arno Bertina y fait résonner la parole singulière de toutes les forces en présence : comment elles s'affrontent et libèrent des puissances insoupçonnées.

Frappe-toi le coeur : roman

par Amélie Nothomb
« Frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie. » Alfred de Musset

La disparition de Josef Mengele

par Olivier Guez
1949 : Josef Mengele arrive en Argentine. Caché derrière divers pseudonymes, l'ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s'inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L'Argentine de Perón est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s'enfuir au Paraguay puis au Brésil.

L'art de perdre

par Alice Zeniter
L'Algérie dont est originaire sa famille n'a longtemps été pour Naïma qu'une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?

La serpe

par Philippe Jaenada
Un matin d'octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n'est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l'unique héritier des victimes.

Le camp des autres

par Thomas Vinau
Gaspard et son chien s'enfuient dans la forêt. L'enfant a peur, il a froid, il a faim, il court, il trébuche, il se cache. Il est blessé. Un homme le recueille. Qui est ce Jean-le-blanc ? Un sorcier, un contrebandier, un professeur ?

Les vacances : roman

par Julie Wolkenstein
Automne 1952 : dans un château délabré de l'Eure, Éric Rohmer tourne Les Petites Filles modèles. C'est son premier long métrage. Presque achevé, jamais sorti au cinéma, il a disparu. Printemps 2016 : Sophie, une prof d'université à la retraite spécialiste de la comtesse de Ségur, et Paul, un jeune homme qui consacre sa thèse à des films introuvables, traversent ensemble la Normandie à la recherche de traces, de témoins, d'explications.

Le sympathisant

par Viet Thanh Nguyen
Je suis un espion, une taupe, un agent secret, un homme au visage double. Ainsi commence l'hallucinante confession de cet homme qui ne dit jamais son nom. Un homme sans racines, bâtard né en Indochine coloniale d'un père français et d'une mère vietnamienne, élevé à Saigon mais parti faire ses études aux États-Unis. Un capitaine au service d'un général de l'armée du Sud Vietnam, un aide de camp précieux et réputé d'une loyauté à toute épreuve. Et, en secret, un agent double au service des communistes. Prix Pulitzer 2016.

Nos vies

par Marie-Hélène Lafon
Le Franprix de la rue du Rendez-Vous, à Paris. Une femme, que l'on devine solitaire, regarde et imagine. Gordana, la caissière. L'homme encore jeune qui s'obstine à venir chaque vendredi matin... Silencieusement elle dévide l'écheveau de ces vies ordinaires. Et remonte le fil de sa propre histoire.

Point cardinal : roman

par Léonor de Récondo
Sur le parking d'un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable.

Tout un monde lointain : roman

par Célia Houdart
Un été à Roquebrune-Cap-Martin, deux jeunes gens entrent clandestinement dans la villa E.1027. Une femme âgée qui veille sur cet endroit les surprend. Ils s'opposent, s'apprivoisent. C'est comme la naissance d'un amour, dans un paysage qui intensifie tout.

Trois jours chez ma tante

par Yves Ravey
Après vingt ans d'absence, Marcello Martini est convoqué par sa tante, une vielle dame fortunée qui finit ses jours dans une maison de retraite médicalisée, en ayant gardé toute sa tête. Elle lui fait savoir qu'elle met fin à son virement mensuel et envisage de le déshériter. Une discussion s'engage entre eux et ça démarre très fort.

Un loup pour l'homme

par Brigitte Giraud
Printemps 1960. Antoine est appelé pour l'Algérie au moment où Lila, sa toute jeune femme, est enceinte. Il demande à ne pas tenir une arme et se retrouve infirmier à l'hôpital militaire de Sidi-Bel-Abbès. Ce conflit, c'est à travers les récits que lui confient jour après jour les « soldats en pyjama » qu'il en mesure la férocité.

Jean d'Ormesson : 60 ans d'écriture

Casimir mène la grande vie

par Jean d' Ormesson
"Mon grand-père aimait le passé. Moi, j'étais comme tout le monde : je préférais les filles, et les baisers. Je ne pensais à rien d'autre. Je venais d'avoir seize ans (...). L'école m'ennuyait à périr."

C'était bien

par Jean d' Ormesson
A la lumière de sa vie, de ses expériences et de ses déceptions, Jean d'Ormesson s'interroge avec mélancolie sur le siècle passé et exprime les sentiments contrastés qui l'animent aujourd'hui, mélange d'espoir et de lassitude.

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

par Jean d' Ormesson
Pour se défendre dans un procès qu’il s’intente à lui-même, l’auteur fait défiler au galop un passé évanoui. Il va de l’âge d’or d’un classicisme qui règne sur l’Europe à l’effondrement de ce «monde d’hier» si cher à Stefan Zweig. De Colbert, Fouquet, Bossuet ou Racine à François Mitterrand, Raymond Aron, Paul Morand et Aragon.

La Douane de mer

par Jean d' Ormesson
L'auteur meurt à la première ligne. Au moment où il survole avec mélancolie la douane de mer à Venise, il tombe sur un esprit venu d'Urql, dans une lointaine galaxie, pour étudier l'univers.

La Douane de mer

par Jean d' Ormesson
L'auteur meurt à la première ligne. Au moment où il survole avec mélancolie la douane de mer à Venise, il tombe sur un esprit venu d'Urql, dans une lointaine galaxie, pour étudier l'univers.

Le Rapport Gabriel

par Jean d' Ormesson
Gabriel, descendit sur la Terre, il s'installa chez moi. Et pour essayer de fléchir l'eternel, je redigeai avec lui le rapport qui porte son nom

Presque rien sur presque tout

par Jean d' Ormesson
Il y a un roman plus vaste que le roman des hommes : c'est le roman du tout.

Un Amour pour rien

par Jean d' Ormesson
Philippe, qui n'a connu que le plaisir, rencontre Béatrice en Italie. Elle lui semble jolie, sans plus, et douce. Philippe s'amuse au début de cet "amour pour rien" qui peu à peu le prend, l'occupe, l'obsède.

C'est une chose étrange à la fin que le monde

par Jean d' Ormesson
Réflexion de l'écrivain sur deux des principales interrogations de l'humain : l'existence de Dieu et le devenir de l'homme après la mort

Comme un chant d'espérance

par Jean d' Ormesson
"Ce livre - Dieu me pardonne ! - est un roman sur Dieu, sur son oeuvre, sur les hommes et sur rien."

Guide des égarés

par Jean d' Ormesson
Nous ne savons ni pourquoi nous sommes nés ni ce que nous devenons après la mort. Nous sommes tous des égarés. C'est à la question : « Qu'est-ce que je fais là ? » que s'efforce de répondre ce manuel de poche.

Histoire du juif errant

par Jean d' Ormesson
A Venise, un soir, deux jeunes gens vont écouter un personnage surprenant. Ses récits les emportent à travers le temps et l'espace. Cet homme qui se prétend immortel, disparaît comme il est apparu. Son histoire d'éternité fait revivre le mythe du juif errant.

Odeur du temps : chroniques du temps qui passe

par Jean d' Ormesson
Choix des chroniques publiées de 1969 à aujourd'hui. Billets d'humeur, réflexions sur un monde en mutation, lectures éclairées, l'auteur rend hommage aux grands noms de la vie intellectuelle de la fin du XXe siècle et du début du XXIe. Il y proclame son amour de la littérature, de l'art et de la vie. Il y parle de ses voyages, réels ou imaginaires aux côtés des figures diverses

Une autre histoire de la littérature française. 2

par Jean d' Ormesson
La vision de l'écrivain sur l'histoire de la littérature française

Un jour je m'en irai, sans en avoir tout dit

par Jean d' Ormesson
«Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit»... Mais peut-on jamais «tout dire» ? Dans ce livre construit en triptyque, Jean d'Ormesson observe une société en constante mutation et où les anciennes catégories s'entrechoquent, comme l'illustre l'histoire en forme de parabole de ce bouddhiste milliardaire et communiste que l'amour confronte à une famille traditionnelle.

Voyez comme on danse

par Jean d' Ormesson
Entre 1925 et nos jours. Au cimetière, on enterre Romain. C'est là qu'un de ses amis nous raconte les vies et les destins croisés des personnages présents. Ils portent en eux une inquiétude et une mélancolie mêlées à un amour de la vie, à une ardeur qui sont le sens de l'existence.

Fermetures exceptionnelles à 16h

La médiathèque du Grand Cahors fermera exceptionnellement à 16h le samedi 23 décembre et le samedi 30 décembre.

Toute l'équipe vous souhaite une très bonne fin d'année !


À consulter également


Malvoyant
Thème par défaut

Horaires

Médiathèque du Grand Cahors

Lun

Fermé

Mar 13h30-18h
Mer   10h-18h
Jeu 13h30-18h
Ven 13h30-18h
Sam   10h-18h
Dim

Fermé

ATTENTION : la section jeunesse est ouverte à partir de 16h30 les mardi, jeudi & vendredi (en dehors des vacances scolaires où elle est ouverte aux mêmes horaires que les autres espaces)

Bibliothèque patrimoniale

Lun

Fermé

Mar sur rendez-vous 14h-18h
Mer sur rendez-vous 14h-18h
Jeu sur rendez-vous 14h-18h
Ven sur rendez-vous Fermé
Sam Fermé
Dim Fermé

LES HORAIRES DES BIBLIOTHEQUES DU RESEAU :

Cliquez ici !

Les bibliothèques du réseau

Contactez-nous

Médiathèque du Grand Cahors

185, avenue Jean Jaurès

46000 / Cahors

05-65-20-38-50

mediatheque@grandcahors.fr