Mon Compte

Première connexion

Inscrivez votre numéro de carte dans l'onglet "Identifiant".

Votre mot de passe initial correspond à votre nom en minuscules.

Top 10 des recherches

Je cherche, je trouve ( livres, musique, films, jeux... )

Mercuès

Tél. : 05.65.22.49.67

Situation : à 100 mètres derrière la mairie.

Horaires :  mardi 9h - 12h

                  mercredi 9h - 12h

                  jeudi 14h - 17h

                  vendredi 17h - 18h30.

Présentation : La médiathèque de Mercuès propose à ses lecteurs des romans adultes régulièrement enrichis de nouveautés éditoriales, des documentaires (notamment en fonds local), ainsi que des albums, BD, documentaires tout particulièrement destinés aux enfants.

Service : Mise à disposition de deux postes informatiques en libre accès (mêmes horaires d'ouverture que la médiathèque).

Fête du livre jeunesse à la médiathèque de Mercuès

La médiathèque de Mercuès a organisé dans ses locaux un jeu littéraire « Le livre mystère » le mercredi 18 juillet, à l'occasion de « Partir en livre », la grande fête nationale du livre pour la jeunesse souhaitée par le ministère de la Culture et organisée par le Centre national du livre (CNL) du 11 au 22 juillet 2018. Son objectif est de transmettre le plaisir de lire aux enfants et à tous les jeunes.

Prochain petit déjeuner littéraire le samedi 30 juin 2018 à 10h

La médiathèque de Mercuès est heureuse de vous inviter à ses  "Petits déjeuners littéraires".

Cette nouvelle édition aura lieu le samedi 30 juin 2018 à 10H00 à la bibliothèque. 

Romans mais aussi livres de photographie vous seront présentés lors de ce petit déjeuner dont le thème sera " La cuisine dans la littérature".

Photo Flickr - Antoine Robiez - CC-BY-NC

Horaires d'été de la médiathèque et des bibliothèques du réseau

Du 03 Juillet 2018 au 02 Septembre 2018

Pour consulter les horaires d'été des bibliothèques, cliquez ici !

Attention : fermeture de la médiathèque du Grand Cahors à 17h tous les samedis du 7 juillet au 1er septembre inclus.

Bonnes vacances !

Les livres choisis par les lecteurs de Mercuès pendant le petit-déjeuner littéraire de mars

A marche forcée : A pied, du cercle polaire à l'Himalaya 1941-1942

par Slavomir Rawicz
L'auteur s'est évadé d'un camp de travail de Sibérie en 1942, avec sept codétenus. Ensemble, ils traversent la Sibérie, le désert de Gobi, le Tibet pour atteindre l'Inde. C'est ce périple de plusieurs milliers de kilomètres accompli en deux ans que l'auteur relate dans cet ouvrage.

Désobéir

par Frédéric Gros
Ce monde va de travers, à tel point que lui désobéir devrait être une urgence partagée et brûlante. Dans cet essai intempestif, Frédéric Gros réinterroge les racines de l'obéissance politique. Conformisme social, soumission économique, respect des autorités, consentement républicain ? C'est en repérant les styles d'obéissance qu'on se donne les moyens d'étudier, d'inventer, de provoquer de nouvelles formes de désobéissance : la dissidence civique, la transgression lyrique... Rien ne doit aller de soi : ni les certitudes apprises, ni les conventions sociales, ni les injustices économiques, ni les convictions morales. La pensée philosophique, en même temps qu'elle nous enjoint de ne jamais céder aux évidences et aux généralités, nous fait retrouver le sens de la responsabilité politique. À l'heure où les décisions des experts se présentent comme le résultat de statistiques glacées et de calculs anonymes, désobéir devient une affirmation d'humanité. Philosopher, c'est désobéir. Ce livre en appelle à la démocratie critique et à la résistance éthique.

Les piliers de la terre (1) : Ellen

par Ken Follett
Dans l'Angleterre du XIIe siècle, ravagée par la guerre et la famine, le seigneur William vient d'interrompre la construction de la maison destinée à les accueillir lui et sa future femme, Aliena. Celle-ci a refusé sa demande en mariage... Tom le maçon se retrouve sans travail et prend la route avec sa femme, son fils et sa fille à la recherche d'un nouveau chantier...

Les bourgeois : roman

par Alice Ferney
Ils se nomment Bourgeois et leur patronyme est aussi un mode de vie. Ils sont huit frères et deux soeurs, nés à Paris entre 1920 et 1940. Ils grandissent dans la trace de la Grande Guerre et les prémices de la seconde. Aux places favorites de la société bourgeoise - l'armée, la marine, la médecine, le barreau, les affaires -, ils sont partie prenante des événements historiques et des évolutions sociales. De la décolonisation à l'après-Mai 68, leurs existences embrassent toute une époque.

Une chance folle

par Anne Godard
Magda a été gravement brûlée lorsqu'elle avait quelques mois. Elle ne se souvient pas de l'accident, mais sa mère en a noté les circonstances dans un carnet. Toute son enfance, les opérations, les pansements, les cures thermales se succèdent. Sa mère se consacre à elle, on lui dit qu'elle est bien soignée. En somme, elle a une chance folle.

Baba Yaga : roman

par Toby Barlow
Paris, 1959. Un homme est retrouvé empalé sur la grille d'un jardin public. La Ville lumière plonge dans les ombres, envoûtée par les babayagas, sorcières venues du fond des siècles et des steppes russes. L'inspecteur Vidot enquête. Mais qui se frotte aux babayagas s'y pique, et voici bientôt notre Columbo des faubourgs transformé d'un coup de baguette magique... en puce, contraint de poursuivre sa diabolique et charmante ennemie en sautant de chien en rat.

Dans l'épaisseur de la chair

par Jean-Marie Blas de Roblès
Tout petit déjà, François Place dessinait. Des récits de batailles, avec de minuscules personnages sillonnant d'immenses paysages. Lors de ses vacances en Corrèze, dans la ferme de son oncle et de sa tante, il découvre un monde nouveau, tourné vers la nature et les animaux, presque une autre planète. Malgré les jeux partagés avec les autres enfants de la famille, parfois - il l'avoue - il s'ennuie. Alors il rêve, gribouille, mijote des histoires. Dans La 2 CV, la nuit, l'artiste délaisse ses aquarelles, ses géographies fabuleuses, ses voyages au-delà du réel, le temps de jouer avec l'écriture et ses souvenirs. Avec comme à son habitude une bonne dose d'humour et de tendresse, François Place nous emmène en voyage au coeur de son univers d'artiste et nous raconte les enchantements de ses jeunes années qui ont fait de lui un homme doué pour l'imaginaire et l'amitié.

Femme à la mobylette

par Jean-Luc Seigle
Abandonnée par tous avec ses trois enfants, Reine n'arrive plus à faire face. Sa vie finit par ressembler à son jardin qui n'est plus qu'une décharge. Son horizon paraît se boucher chaque jour davantage, alors qu'elle porte en elle tant de richesses. Seul un miracle pourrait la sauver... Et il se présente sous la forme d'une mobylette bleue. Cet engin des années 1960 lui apportera-t-il le bonheur qu'elle cherche dans tous les recoins de ce monde et, surtout, à quel prix ?

La serpe

par Philippe Jaenada
Un matin d'octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n'est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l'unique héritier des victimes.

La ville orpheline

par Victoria Hislop
Eté 1972. La ville de Famagouste, à Chypre, héberge la station balnéaire la plus enviée de la Méditerranée, cité rayonnante et bénie des dieux. Un couple ambitieux ouvre l'hôtel le plus spectaculaire de l'île, Le Sunrise, ou Chypriotes grecs et turcs collaborent en parfaite harmonie. Deux familles voisines, les Georgiou et les Özkan, sont de celles, nombreuses, venues s'installer à Famagouste pour fuir des années de troubles et de violences ethniques dans le reste de l'île, ou la tension monte.

Les Affiches de Mai 68 : exposition, Dole, Musée des beaux-arts, 9 mai-31 août 2008

par Musée des beaux-arts
Ouvrage présentant 200 affiches principalement réalisées à l'Atelier populaire des beaux-arts de Paris et des arts décoratifs pendant les mouvements de Mai 1968. Non signées pour préserver l'anonymat, leur traitement révèle pourtant leurs auteurs qui sont des artistes comme Aillaud, Arroyo, Buraglio, Cremonini, Cueco, Julio Le Parc...

Les jardins statuaires

par Jacques Abeille
A une époque indéterminée, un voyageur découvre le pays des « Jardins statuaires » : un ensemble de domaines, protégés par de vastes enceintes, où la principale activité des hommes consiste à cultiver des statues. Dans ces propriétés où la pierre pousse sans cesse, la vie est réglée d’après une organisation rigoureuse, apparemment ludique et rationnelle, mais aux fondements étranges.
Malvoyant
Thème par défaut

Horaires

Médiathèque du Grand Cahors

Lun

Fermé

Mar 13h30-18h
Mer   10h-18h
Jeu 13h30-18h
Ven 13h30-18h
Sam   10h-18h
Dim

Fermé


ATTENTION : la section jeunesse est ouverte à partir de 16h30 les mardi, jeudi & vendredi (en dehors des vacances scolaires où elle est ouverte aux mêmes horaires que les autres espaces)


Bibliothèque patrimoniale

Lun

Fermé

Mar sur rendez-vous 14h-18h
Mer sur rendez-vous 14h-18h
Jeu sur rendez-vous 14h-18h
Ven sur rendez-vous Fermé
Sam Fermé
Dim Fermé

LES HORAIRES DES BIBLIOTHEQUES DU RESEAU :

Cliquez ici !

Les bibliothèques du réseau

Contactez-nous

Médiathèque du Grand Cahors

185, avenue Jean Jaurès

46000 CAHORS

05-65-24-13-44

mediatheque@grandcahors.fr